rassemblement des passionnés de l'Africa Twin et du trail


    periple en Tunisie

    Partagez

    regis

    Localisation : arras
    Année de la moto : 1998
    Messages : 1763
    Date d'inscription : 02/10/2009
    Age : 51

    periple en Tunisie

    Message par regis le 1/6/2010, 17:41

    Carnet de voyage : en route vers la Tunisie
    Jeudi, 29 avril 2010
    Nous voilà enfin partis avec Jean Luc en ce jeudi 29 Avril pour rejoindre Selim à Paris. Le grand départ est pour demain vendredi ou nous allons prendre la direction de Gènes afin de prendre le bateau samedi après- midi.
    Vendredi ,30 avril 2010
    Nous partons donc de Paris le vendredi matin vers 8h30 afin d'aller à quelques kilomètres de Gènes pour être prêts pour le lendemain. Malgré les 1000 km qui nous séparent du port nous faisons la route ravis sous la pluie qui ne cesse de nous accompagner.
    Un terrible orage nous force à nous arrêter à 160 km de Gènes. Arrivés dans le premier hôtel que nous trouvons, on nous demande nos papiers d'identité afin de remplir les fiches. Et là un mal être général se fait sentir ... Je vois mon grand ami Selim tourner et retourner ses papiers…Le passeport qu’il a avec lui est celui de sa fille et non le sien ! Un quiproquo est à l’origine de cet échange. . Sélim , pourquoi n’ as tu pas vérifié si le passeport était bien le tien ! Notre dîner n’est pas aussi joyeux que cela aurait du l’être : Sélim n’a plus aucune chance de venir avec nous en Tunisie! Nous allons nous coucher en disant au revoir à Sélim avec un pincement au cœur. En effet, celui -ci ayant en plus un énorme rhume se lèvera plus tard.
    Samedi 1er mai 2010
    Jean-Luc et moi décidons de partir pour Gènes à 9 h. Nous faisons un coucou à Sélim et partons pour le port avec de l’amertume. Les kilomètres s’enchaînent très vite pour nous emmener à l’embarcadère. Le départ est prévu pour15 h. Nous arrivons bien avant et heureusement ! En effet, aucune indication des bureaux où retirer notre billetterie que j’ai retenue par Internet 5 mois plutôt. Avec l’aide de Français partant également en Tunisie réaliser un raid en 4x4, nous trouvons les bureaux pour obtenir nos billets. Nous stationnons les motos devant les véhicules de tête car l’embarcation des deux roues est toujours réalisée en premier.
    Quel ne fut pas notre étonnement de voir au moins 80% des motos Bmw GS embarquer ! Incroyable! Un véritable salon de la moto BMW GS s’étale devant nos yeux. Il y a des Italiens, des Allemands. Jean -Luc et moi sommes les seuls Français.! Le bateau est énorme, gigantesque, avec piscine, discothèque, salle de fitnessect… La traversée s’effectue en 24 h. Jean-Luc et moi en profitons pour finaliser notre Road book suite aux conseils avisés de Sélim.
    Dimanche 02 mai 2010
    Nous arrivons au port de Tunis le dimanche 02 mai sous un ciel lourd et étouffant. On nous avait prévenus que la réalisation des papiers serait longue. Et bien nous confirmons ! Et encore nous avons eu de la chance d'être parmi les premières motos à débarquer. Nous avons fait les 4 contrôles de papiers, douanes, laissez- passer etc.. en seulement 1h30min (pour les voitures cela peut mettre plus de 3 h !) Nous y sommes ! Oups ! Maintenant, l'Aventure commence : il faut y aller !
    Direction Tabarka, station balnéaire au Nord Ouest de Tunis où les paysages sont magnifiques. Nous prenons une partie d'autoroute trouvée très difficilement tant les explications des routes sont absentes voir inexistantes.
    Nous trouvons la sortie pour nous engager sur une nationale .. Et là l’aventure commence vraiment ! Un jeune ado, nous voyant arriver en moto, lance l’âne sur lequel il était assis pour venir nous dire bonjour ! Et bien croyez moi, vous avez intérêt dans ces moments là à savoir piler et utiliser en même temps votre frein moteur ! Jean- Luc s’est fait une belle frayeur ... Et moi, j'étais mort de rire comme le garçon qui était si heureux de voir nos motos! Et ce n’est pas fini …Quelques km plus loin, des jeunes en duo en mobylettes Peugeot 103 qui nous devançaient et qui souhaitaient faire la course alors que nous étions en cours de dépassement, se sont littéralement percutés et retrouvés en sang sur la route ! Ils se sont levés en disant que tout allait bien mais je pense qu’ils n étaient pas bien du tout ! Surtout qu’en Tunisie le casque sert plutôt de pot de chambre ...
    Arrivés à Tabarka vers 19 h, après environ 200 km, nous trouvons l’hôtel recommandé dans le guide du routard (Hôtel des Mimosas) où nous prenons une chambre avec vue sur la mer, la piscine. La nuit avec dîner et petit déjeuner pour seulement 28& par personne ! Pour un hôtel 3 étoiles luxe!
    Jean- Luc et moi programmons notre départ le lendemain pour 8h.
    Lundi 03 mai 2010
    Le temps est magnifique. Il fait déjà 22 degrés. Nous enfourchons nos motos dans l’idée de descendre directement vers Tozeur à environ 500 km de Tabarka. Nous nous arrêtons pour visiter à Dougga les plus vieilles ruines antiques de l’Afrique du Nord. Grandioses ! Nous reprenons la route après 2 h d'arrêt pour déjeuner. Nous stoppons dans une sorte de restaurant qui n’en a que le nom mais au combien épique! Un petit méchoui avalé rapidement, je vous passe les détails sanitaires mais cela en dit long... Les km défilent autant que les contrôles de sécurité : dans presque toutes les villes, nous devons toujours expliquer de où nous venons et où nous nous rendons! Il faut dire que nous avons pris l'option de descendre par l'extrême Ouest de la Tunisie qui longe, à environ 20 km à peine, la frontière avec l’Algérie ( route de Le Kef - Thala - Kasserin- Gafsa).
    Les routes sont de longues lignes droites où nous ne risquons pas de nous endormir tant les nids de dinosaures sont nombreux ! Et où le sable fait bientôt son apparition. Certaines parties sont de longues pistes... Enfin, nous apercevons les premiers chameaux qui nous obligent à nous arrêter et à apprécier ce moment tant attendu. Nous ne pouvons malheureusement pas trop nous attarder car le coucher du soleil approche et il est des plus dangereux de rouler la nuit en Tunisie. En effet, de nombreux automobilistes, camions, bus, tracteurs et vélos oublient d’allumer leurs feux de position !
    Nous arrivons enfin vers 20 h après avoir tourné environ une demi- heure avant de trouver un hôtel à Gafsa soit à 40 km de Tozeur comme initialement prévu.
    Voilà, Jean-Luc et moi espérons que vous appréciez ces " news " en direct qui vous sont écrites dans la chambre où la climatisation ne fonctionne pas alors qu'à l extérieur il fait plus de 28 ° à 23 h.
    A bientôt pour la suite .....
    Mardi 04 mai 2010
    Après une nuit bien reposante dans notre hôtel (conseillé par le guide du routard) que Jean-Luc et moi appelons « notre hôtel Formule 1 ».Pourquoi cette appellation ? Et bien nous sommes en chambre double, hôtel 5 étoiles palace « le Wugartha palace » où la nuit avec petit déjeuner et diner revient à environ 37€ par personne. La décoration n’a bien évidemment rien d'un « formule 1 » : style mauresque magnifique...
    Nous repensons aux deux jours qui viennent déjà de s’écouler et nous nous disons que la gentillesse, l’hospitalité, le sourire Tunisien ne sont vraiment pas usurpés ! Ainsi, depuis que nous sommes arrivés, ce ne sont que de larges sourires, des signes de la main, voire des applaudissements de la population lorsque nous traversons des villages et les villes : très impressionnant ! Les gens sont d’une gentillesse exquise et lorsque nous demandons notre route à quelqu’un, immédiatement si ce dernier ne sait pas parler le Français ( nous ne parlons pas le Tunisien non plus !), il va essayer d'appeler quelqu’un dans la rue afin de nous rendre service et cela sans monnayer le renseignement En effet, ici, à travers la route que nous avons empruntée pour descendre vers le Sud nous n'avons croisé AUCUN touriste ! Nous pensons que cela doit y être pour quelque chose car dans les villes touristiques cela semble être très différent...
    Selim est bien rentré à Paris après l’avoir eu au téléphone il y a de cela quelques jours. Malheureusement pour lui, il est rentré comme pour le départ sous la pluie et le froid !
    Lors de la réalisation de notre parcours avec Sélim, il était prévu que nous allions dormir chez sa maman lors de notre arrivée à Tunis. Sachant que celui ci n’était pas avec nous, j’ai décliné cette gentille invitation à Gènes... Lorsque je vous parlais de la gentillesse et de l'hospitalité Tunisienne… Et bien sa maman l’a rappelé afin d'insister pour que nous allions chez elle la veille de notre retour pour Gènes.
    Aujourd’ hui nous allons attaquer sérieusement les pistes…Une nouvelle aventure pour moi commence ! En effet, si Jean-Luc a déjà parcouru seul le Maroc en moto par les pistes, pour moi cela va être le baptême !
    Question moto tout se passe bien, malgré ma jauge d'essence qui a lâché. Ici, un litre de super correspond à 1,32 dinars ( x 0,70€) soit presque 1€.
    La poussière des routes rend nos motos méconnaissables! J’ai du mettre un peu de WD40 sur nos sélecteurs de vitesses car ces derniers se durcissaient ainsi que dans les serrures de nos top- cases afin de ne pas casser la clé à l intérieur. Ces motos sont de véritables TRAILS passant partout avec une sécurité incroyable. Un vrai bonheur dans cet espace. Ce n’est donc pas un hasard s’il y en a autant ici!
    Après avoir pris quelques photos souvenirs de l’hôtel, nous chargeons les motos qui, dans la nuit, suite à des coups de vent, se sont recouvertes de sable! Nous croisons dans le hall un groupe de motards italiens avec leur BMW qui étaient avec nous sur le bateau. A notre avis, nous allons croiser beaucoup de motards ces jours- ci et de 4x4, le Sud Tunisien est un terrain de jeu idéal pour ces motos et voitures. Maintenant, en route pour l’aventure direction Tozeur.
    Voilà la journée s’achève et nous pouvons vous donner de nos nouvelles. Ces infos de ce mardi sont écrites au bord de la piscine à 17h30 avec 28 degrés... Je sais pour vous, cela est dur à lire avec la fraicheur que vous avez en France en ce moment, mais mettez vous à notre place ! Nous avons roulé toute la journée avec plus de 30 degrés ! Il y a même eu un pic à 34,5°! Alors, soyez complaisants, ha…ha…ha….
    Bien, comment qualifier ce jour ... Super, extraordinaire !
    Après avoir quitté l’hôtel, nous avons pris la direction des gorges de Selja .. Très jolies avec la piste qui y mène et son guide qui nous ouvre la route en Mobylette ! Franchement, vous imaginez un Gus en mob et baskets qui ouvre une piste de 2km où les étrangers n’ont pas le droit de fréquenter seuls depuis un éboulement ayant causé soit disant 17 morts. Voyez ce personnage q ui ouvre la route pour deux gars derrière en grosses BM !Gros délires!
    Ensuite direction Moulares avec de superbes paysages, de longues lignes droites bordées de palmiers et de villages. Toujours autant de sourires et de chaleur humaine lorsque nous les traversons. Nous prenons ensuite la route pour Redeye Il faut préciser que les routes secondaires sont catastrophiques : nous devrons les parcourir toute la journée suivis par des 4x4 et autres véhicules du désert.
    Nous allons visiter les canyons de Mides (à la frontière Algérienne) splendides par une piste très hasardeuse.. Soudain, je vois au loin un superbe oued (rivière), je souhaite la traverser en moto : pas de problème mais seulement à la sortie le sable qui semblait dur de loin était mou sur 4 à 5 m suffisamment pour que je me plante lamentablement et me couche avec la moto Heureusement, Jean-Luc est venu à mon aide afin de relever la BM qui pesait plus de 250 kg suite au plein d' essence que nous avions du faire et nos valises ! Il faut savoir que dans cette région, il y des stations essence mais beaucoup d’entre elles sont souvent fermées ! Aussi nous avons préféré jouer la sécurité.
    Donc je me plante et Jean-Luc, un gars habitué aux pistes suite à sa virée dans le désert Marocain m’explique comment éviter de se planter dans le sable. Sur ce, je le remercie et nous voilà à faire demi- tour pour repartir sur la berge en face. Jean-Luc passe le premier et met sa moto sur la béquille et vlan sol instable, sa moto se couche lamentablement. Nous avons fait de belles photos et je lui ai expliqué comment mettre une moto sur un terrain instable !! Hahaha . De grands moments! Heureusement, nous n’avons rien sauf 10kg de moins tellement nous avons galéré et eu chaud pour relever ces mastodontes de la piste.
    Direction Tozeur sur plus de 45 km de ligne droite avec de chaque côté le Chott El Gharsa et ses chameaux sauvages .Moments magnifiques et inoubliables ! Demain, une autre aventure se profile.
    Mercredi 05 mai 2010
    Il est 06h30 et le soleil est déjà présent dès notre réveil. Après que Jean-Luc se soit chouchouté à la biafine (nez brulé par le soleil de la veille ), nous enfourchons nos motos pour normalement faire un raid d' environ 250 km dont 120 de piste ( vous verrez à la fin de ce journal de bord combien nous en avons réellement parcourus ). En effet, il est prévu de couper par une piste longue d’environ 70 km le Chott El Gerid puis d' emprunter d' autres pistes afin de piquer encore plus bas dans le Sud c est à dire à l’ Oasis de KSAR GHIL dans le désert de sable. Si vous avez une carte, cette Oasis se situe aux portes du désert de sable, à l'Est de Tataouine (actuellement désert de rocailles). Nous allons taper dans le dur, le vrai ! Je verrai bien ! J'ai attendu si longtemps ce raid que je me dois d’être à la hauteur. Car ici, aucune assistance, RIEN … que le soleil, la chaleur écrasante. Nous achetons des bouteilles d’eau.. (Heureusement vous lirez plus tard pourquoi !) Et c’est parti..Après tout j'aime les Challenges et en voici un nouveau ! Allez roule la galère... ou plutôt roule la BM!
    Nous partons en direction de Nefta afin d'aller chercher la piste. Renseignements pris au poste de police afin d'avoir confirmation que celle ci était ouverte car des bruits courent qu’elle est fermée. Jean-Luc va se renseigner et l’officier lui répond qu’il va téléphoner à son colonel pour nous confirmer l’autorisation. Autorisation refusée car trop dangereux : la piste de sel n’est pas assez dure et de plus nous comprenons que si nous sommes autant contrôles cela est du au fait qu’AL KAIDA se serait introduite en Tunisie pour y faire des entrainements. De ce fait, nous prenons l’option de contourner le Chott El JERI par l’Est et non par l’Ouest car c’est une route nationale aménagée et nous préférons les petites pistes aménagées. Nous voilà donc partis du poste de police où 1 km plus loin nous avons un contrôle d’identité des plus durs. En effet, je n ai pas pensé à retirer ma camera embarquée sur mon casque ! Il faut savoir qu’en Tunisie, il est interdit de filmer ou de photographier la police , les militaires etc… Donc, présentation des papiers, et interrogatoire etc.. Et la question qui les chagrine : «Monsieur, c’est quoi le truc sur votre casque ?"
    Et là, grand moment de solitude!! Je savais que si je disais la vérité, nous allions avoir des problèmes ! Alors j ai répondu que cet appareil surveillait ma vitesse! Et bien ils m’ont ont cru !! Franchement nous sommes repartis avec comme dit l’expression « la queue entre les pattes » … Nous voilà sur cette fameuse route/piste ! Les premiers kms se déroulent supers avec 25 degrés vers 09h15...la route/ piste fait que nous devons slalomer autour des congères de sable, la route est complètement défoncée par le soleil...Nous sommes bien ! Les dromadaires sauvages nous regardent autant que nous ! C’est GEANT ! Cette piste mesurent 174km.. De bonheur. Nous longeons la frontière Algérienne pendant 50 km .Nous roulons tout en regardant sur notre droite l’Algérie. La fatigue occasionnée par la piste nous oblige à nous mettre debout sur les repose- pieds pour éviter le sable balayé par un vent chaud. Au bout d’environ 1h15 de route, nous décidons de nous arrêter afin de boire un peu d'eau. Bien que les conseils de Jean-Luc soient de ne pas s’arrêter sur le sable et bien il le fait.. Résultat? Les rétros dans le sable ! Belle gamelle sans bobo ni pour Jean-Luc ni pour sa moto. Que du bonheur ! Au bout de la piste nous attend un nouveau point de contrôle d'identité. Enfin, un peu de route normale ! Direction DOUZ. La route y menant est surprenante par ses villages de 3 ou 4 maisons dont les habitants vous sourient en vous faisant un petit signe de la main. Nous avons parcouru ces 174 km en ne croisant qu’une dizaine de véhicules. Juste avant DOUZ nous essayons une piste mais celle- ci est trop fragile, nous risquons de nous y enfoncer. Nous continuons donc sur la route secondaire. Arrivés à DOUZ , resto couscous local fait main puis direction KSAR GHILANE. Nous décidons de faire le plein des motos car il n’y a aucune station ni sur la piste pour y accéder ni sur place (sauf du frelaté venant de Libye vendu à la sauvette et coupé avec de l’eau (comme le pastis pas plus de 10% d’eau !).
    La piste que nous prenons a une longueur de 75 km tout en ligne droite ! Grandiose ! Nous n’y croisons que des 4x4 et des motos comme les nôtres. La piste est très roulante ce qui nous permet de faire des pointes !! (Mais faut pas le dire). Une fois que la moto est maitrisée sur ces pistes c’est un régal de piloter ces engins! Arrivés sur place, nous ressentons une agitation et apercevons des drapeaux publicitaires ! Est-ce pour nous ? Eh bien, NON ! Il s’agit tout simplement du bivouac du « rallye de Tunisie »...
    Et maintenant le SHOW de Jean-Luc peut commencer : je m’explique nous souhaitons nous rendre au bivouac et Jean-Luc, enduriste devant l’éternel , passe devant en éclaireur… scrutant la piste de sable devant moi, je me dis que jamais je ne passerai tant le sable était mou ! Et bien, je ne me suis pas trompé. .. Jean-Luc. me regarde avec un sourire (au début) en me disant : « on ne peut pas passer ». Et là je ne sais pas pourquoi, est- ce le fait d'avoir vu passer à côté de lui A. Vatanen, il continue sur la piste et vlan se couche sur le côté. J’étais mort de rire ! Mais seulement le problème c’est que Jean-Luc était en plein milieu de l entrée du bivouac par la piste (j’en pleure de rire en revoyant la scène) et les voitures, camions, motos, passent à côté de lui sans l’aider! Aussi je me suis dépêché de le rejoindre. Il a malheureusement tellement fait chauffer sa moto en 1ère que l’embrayage manque de brûler. La fumée et l’odeur de l’embrayage cramé l’ont fait revenir de son rêve et lui ont donné le réflexe de jeter l’eau que nous avions apportée sur le moteur avant que sa moto ne parte en fumée… Que d'émotions, de bons souvenirs et de magnifiques photos!
    Bref… Maintenant, il fallait sortir la moto du passage et surtout qu’elle n’ait rien ! Aussi après l’avoir relevée, Jean-Luc retire la valise de gauche et de ce fait la moto retombe dans le sable côté droit suite au contrepoids ( on en pleure encore de rire en écrivant ce soir ces lignes ) Après 1 h, la moto va bien, Jean-Luc aussi et nous prenons l’ option de ne pas insister et de retourner par la même piste et d' aller ensuite à MATMATA . Le retour fut génial car nous avons croisé les participants du rallye de Tunisie qui nous saluaient et ou nous faisaient des appels de phares .Moments inoubliables ! Nous sommes à Matmata, lieu où nous écrivons ces lignes. Au total km pour cette journée, 510 km de pure folie extraordinaire au lieu des 170 km programmés...
    Voilà demain, l’aventure continue direction TATAOUINE et un saut à la frontière Libyenne. Nous devrions dormir sur l’île de Djerba. Ces journaux sont écrits à l’aide de mon i-phone aussi désolé pour les erreurs de frappes et autres car non évident !
    Jeudi 06 Mai
    Bonsoir,
    Avant tout chose un grand merci aux personnes qui nous encouragent à travers leur SMS et @ pour que continuent ces news!
    Voilà déjà une semaine que nous sommes partis d'Amiens !Le temps passe très vite. JL et moi, nous nous demandions si nous allions pouvoir nous rappeler de toute cette aventure ! En effet, nous écrivons ces quelques lignes mais en fait nous vous racontons que trop peu de choses par rapport à ce que nous vivons au quotidien dans cette si belle aventure!
    Nous voyons tous les jours des paysages nouveaux. Malgré la pauvreté que l’on voit et que l’on ressent dans le pays, les gens sont adorables. Aucune jalousie ou envie ne transpire lorsque nous parlons avec eux… Ce sont des gens simples. L’agriculture, l’élevage, l’exploitation des carrières de phosphate sont les principales richesses de l’Est de la Tunisie semble t- il, au centre et au Nord idem mais le Sud semble être tourné d' avantage vers le tourisme avec les portes du désert .Maintenant nous découvrons l’Ouest avec ses stations balnéaires et son tourisme...Néanmoins avant d’arriver à Djerba d'où nous écrivons ces news, nous avons passé une fois de plus une journée extraordinaire faite de pistes et de routes secondaires. Des paysages lunaires et du Far West. Nous sommes donc partis ce matin vers 08 h de Matmata avec ses maisons troglodytes pour normalement rejoindre Tataouine par les pistes de vol . Mais avant de partir, JL se rend compte que son niveau d’essence ne suffirait peut être pas pour rejoindre l’objectif fixé. Bien que nous ayons récupéré hier un tuyau de gaz afin de pouvoir siphonner mon réservoir contenant davantage de litres, nous prenons la décision de rejoindre Matmata pour chercher de l’essence. Ce que nous
    pensions fut confirmé : il n’y avait que des bidons d'essence frelatée. De ce fait direction Médenine par la route secondaire, avec ses paysages et ses traversées de villages somptueux. Nous voyons défiler des panoramas grandioses. Nous arrivons juste bien à Médenine alors que JL roulait depuis quelques dizaines de km sur sa réserve!
    Le plein fait et après nous être désaltérés, nous voici repartis pour Tataouine par les pistes de cailloux. Après une dizaine de km, nous nous rendons compte que la piste devient un chemin de mulet et que ne poursuivre dans cette direction n était pas logique. Résultat: demi- tour ! Ce moment de piste à travers la pampa Tunisienne restera pour nous un grand
    moment de bonheur.
    De retour sur la rte ns reprenons 10 km plus bas une autre piste où là j ai galère alors que JL s amusait ! Je m explique autant tt à l’heure je déroulais la piste ss problème là la structure de la piste était TOTALEMENT différente. En effet ns étions sur une piste de gros cailloux, petites roches, ornières etc. ... Mes valises BMW n’étaient pas du tout stables alors que celles de JL qui me laissait un nuage de poussières comme trace étaient faites en alu spécialement pour les grands raid ( Touratech) ne bougeaient pas du tout! Je décidais donc faire la dizaine de km de piste à mon allure en me promettant de ne plus jamais m aventurer de la sorte sur ce genre de pistes. !A la sortie de la piste qui ns menait à CHENINI , JL s est bien amuse de me voir arriver en sueur ! Encore un grand moment ! Maintenant direction Tataouine où ns passons devant le lieu où fut tourné le film la guerre des étoiles. Splendide.
    A Tataouine objectif pour JL acheter des cartes postales ( JL ne connait pas encore Internet hahaha )Et là question cartes postales il va être servi puisque celles proposées à la vente ont environ 10 ans d' âge au soleil jaune comme les blés au mois d' Aout. Avec en prime 80 culs de mouches dessus !
    Après ns être désaltère dans un café crade ns prenons la direction de la frontière Lybienne : Ben Guerdane . La rte est splendide ! Environ 75 km de lignes droites où les touristes n n’existent pas comme d’ailleurs les voitures ! Ns sommes deux sur cette ligne droite faite de goudron fondu et balayée par le sable ! Génial ! JL est devant moi et sa roue lève régulièrement un manteau de sable.. Aussi après plusieurs km je me décide de me mettre à sa hauteur petit regard vers lui et une bonne accélération pour passer devant ! En France on dirait : Je l enfume et bien ici je l ensable ! Image dans mon rétro restera inoubliable de voir les phares de sa moto dans un halo de nuage de sable. ! Je souri on roule, on est bien.
    Arrivée à Ben Guerdane la fatigue commence à se faire sentir. Nous nous arrêtons pour une pause et JL en profite pour prendre une aspirine. Le vent souffle sous 28 degrés et les yeux piques à cause du sable. Alors que ns repartons je commence à douter de ce que j ai fait de mes lunettes de soleil car mes yeux continuent de piquer.. Je suis sur le point de m arrêter alors que mes lunettes étaient sur mon nez.. Je suis vraiment fatigué. Nos épaules et nos coups nous brule a force de faire de la piste et des routes à moitiés faites. (Tension sur la route).
    Nous arrivons enfin Ben Guardane où nous reprenons des forces et de superbes photos d' un panneau signalétique indiquant : Tripoli!
    Ben Guardane est une ville affreuse et dextrement sale ! La déchetterie est à l entrée de la ville à ciel ouvert ! Écœurant. En traversant la ville un gars courre après ns avec une liasse de billet ! Pourquoi ? Ns ne le serons jamais ! Ben Guardane étant à quelques km de la Libye nous voyons sur plusieurs km des personnes vendre de l’essence... Mais à qui ? Il ni à personne ici? Impressionnant.
    Direction Zarzis . Nous réalisons environ 50 km, à gauche le sable à droite la méditerranée ( toujours en ligne droite ) avant d' atteindre cette ville. Et là le choc. Après un début de semaine avec très peu de circulation et où lorsque ns croisions que des routards comme nous, nous nous retrouvons face à la vie quotidienne ! Le dépaysement à disparu ! Les flots de voitures et de la population ns donne presque le tournis! Lorsque ns arrivons à Zarzis des mômes en mob et vélos nous ouvrent la rte ! C est rigollot et sympa..
    Zarzis n est plus le petit port que j ai connu il y a 20 ans! Aujourd’ hui la raffinerie est la première chose que l on aperçoit en arrivant. Désolant! Direction Djerba . Encore 52 km et ns arriverons à notre étape ! Nous y arrivons avec plaisir. Nous prenons la direction de la zone touristique pour y trouver un hôtel. Chose faite avec piscine, la mer devant et 26 degrés à 19h. La température est inférieure d’environ 6 degrés par rapport à Tozeur.. Ns avons froid ... Ha haha!
    Demain sera une autre journée
    Vendredi 7 mai 2010
    Salut tout le monde !
    Bon par quoi commencer ? Hier notre arrivée : Il était prévu de dormir à l intérieur de Djerba car les tarifs hôteliers sont très élevés près de la mer. Donc ns voici sur l ile et ns décidons de passer par le bord de mer.. Houaaaa cela donne envie ! Je m arrête et dit à JL que je prends les choses en main pour négocier une chbre dans un hôtel bord de mer etc.. Bref j en vois un, clignotant et me voilà avec JL devant le vigile de l entrée du parc de l hôtel.. Le gars nous regarde, et ns demande : C est pour quoi ?!
    Il faut dire qu’après 500 km environ de rte, sable, piste ns ne sommes pas très présentable ! Je le regarde et je lui dis que c est pour une chambre et force légèrement la grille. Le gars souri et ouvre...Ns voici dans le hall.. Tt le monde ns regarde surpris ! Ns avions pris l habitude depuis quelques TPS que les gens nous sourient ou un geste amicale.. Ici RIEN, normal l hôtel est rempli de Français.. Bref je négocie avec le réceptionniste qui tel à sa direction pour faire
    valider la négociation de la chambre. Ns avons une chambre double avec diner inclus et petit dej. Pas la formule all inclusiv car trop élevée. Ns sommes ds un hôtel club! On débarque ds notre chambre puis direction le bar pour l apéro.. Et mon JL commande nos apéros en demandant le prix ! Malheureux Que je lui dis ici c est all inclusiv! . Je prends les choses en main.. Le barman à tout de suite compris ! Je lui donne quelques dinarts avec un clin d' œil et le gars ns sert sans ns
    demander les 8 dinars prévus ! JL ne connait pas les formules all inclusive et tout le long de la soirée ce ne fut que rigolade ! (Muriel je crois bien que maintenant ton mari va tjrs partir en
    vacances ainsi!) Nous sommes les deux seuls de l hôtel à ne pas porter le bracelet all inlusiv donc le sésame ! Depuis que j ai explique l histoire à JL sur le bracelet il se balade avec sa serviette de bain autour du bras (rires). Je vs écris allonge sur un transat après m être baigné. Il fait un grand bleu légère brise de la mer. Je me suis mis de la crème solaire. JL est parti juste en face sur une table écrire ces fameuses cartes postales. Il me fait signe de lui apporter sa crème solaire, je lui apporte et là il me demande de lui en mettre dans le dos ! Non mais tes malades que je lui réponds ! Déjà ns avons une chambre double hier soir ns avons diner en tête à tête, ce matin petit dej encore en tête ns transat sont cote cote tout le monde ns regarde car ns sommes le seul couple Homme de l hôtel et tu veux de la crème .. !
    Éclats de rire. Tanpis pour lui il aura des coups de soleil dans le dos hahaha!
    Il est actuellement 09h15 (10h 15 en France)ns reprendrons la rte vers 13 h pour remonter par la cote jusque ?? Ns verrons bien. Nous devons être à Tunis samedi en fin d après midi où la maman de Selim nous attend (gentillesse et hospitalité Tunisienne).Nous avions vraiment besoin de cette matinée pour ns reposer un peu d' où la raison de cet hôtel ALL INCLUSIV ! (que je recommande ! Ns sommes à Aghir. )
    Avant de partir nous sortons pour la première fois les outils . Je troque à JL un peu d’huile qu’il me manque contre 3 rislans afin de bricoler un sert soufflet cardan perdu sur les pistes.
    13h comme prévu nous partons de l hôtel. Le TPS est très couvert depuis plus d’une heure . Des petites gouttes font leur apparition. Ns faisons tranquillement le tour de l ile pour rejoindre le Bac. Le vent se lève très fortement, résultat la police ferme la traversée ns devons repartir par la voie Romaine. Suite au vent très violent la police ns dit que la traversée ne rouvrira que demain matin. Le vent se lève emmenant avec lui le sable , le soleil se voile, et ns voilà en pleine tempête de sable la galère commence : Ayant fait demi tour au bac ns devons prendre la direction de Médenine . Je n avais jamais vu ormis à la TV une tempête de sable et bien c est impressionnant.
    Celle ci restera avec nous toute l après midi. Ns ne reverrons plus le soleil .. Nous regrettons déjà les pistes de Tataouine. La température baisse à 24 degrés. Le fait de ne pas avoir pu prendre le bac nous occasionne un détour de 140 km ! Cette distance sera faite En plus de 2 h 15 tant le vent souffle la rte pourrie et une circulation des plus dangereuse. Selim avais raison la conduite en Tunisie est des plus risquée. Aussi ns devons faire avec et le comble si ns souhaitons progresser ds notre remontée ns ns devons d’adapter notre conduite à la leur ! Désolé mais JL et moi avons conduit comme des Tunisiens..(Cela n est pas péjoratif) Ainsi la ligne blanche ici existe uniquement pour délimiter le milieu de la rte ! Vs comprenez nos propos…
    Une anecdote parmi tant d'autres alors que ns roulions sur une rte rapide avec des camions etc quel ne fut pas notre surprise de voir un gars en fauteuil roulant sur la route entrain de circuler .. Ce fut surréaliste ! JL et moi ns ns sommes regardés et notre regard en disant long !
    Arrivé à Médenine ns nous arrêtons afin de ns reposer un peu et de ns désaltérer. Il fait lourd et nos yeux nous piquent ns sommes plein de sable. JL en profite pour remettre son blouson épais car celui qu’ il avait jusqu’ a maintenant ne le tiens plus au chaud . La fatigue nous guette déjà. Nous devons être vigilant à chaque instant. Il ni a absolument aucun temps mort ! C est incroyable !
    JL et moi avons constate qu en Tunisie les Hommes savent très bien faire faire aux Femmes les taches difficiles et ils ont raison :+)
    Ainsi dans les champs se sont les Femmes qui courbent l échine pour travailler la terre et les Hommes qui gardent les moutons ! JL et moi allons tester en rentrant cette excellente idée ! (Betty et Muriel
    merci de ns préparer un bon repas pour notre retour le linge sale devra être lave et repasse au plus vite. Merci ha haha !)Dans les bleds que ns traversons nous constatons que les terrasses des cafés sont remplis d’Hommes et même très très peu de Femmes sont dans la rue. Ns précisons que ns l avons constate uniquement dans les petits villages et villes que ns avons traverse. Il ne faut pas généraliser nos écrits. Il y a beaucoup de jeunes dans les rues. Néanmoins ns constatons également que se sont les garçons qui se promènent où sont les Filles ?Nous voyons encore et toujours la vente à la sauvette d’essence. Pour représenter nos propos imaginer 200 bidons de 25 L d’essence à 50 cm de la bordure de la route, que se passerait-il si une voiture percuterait cette bombe à retardement ! De la pure folie ! Et nous voyons cela sur des km et des km ! Nous voilà arrivé à Gabes avec toujours ce vent de sable de travers qui ns fouettent le visage. Nous traversons Gabes avec difficulté tant la circulation est dense et surtout sans aucun code la rte ! D' ailleurs notre dicton : A GABES TU SERS LES FESSES ET A TUNIS ....on verra bien ( éclats de rires hahaha).
    Tout le long de la rte nous voyons pleins des sortes d’échoppes où des moutons fraichement égorgés et pendus par les pattes arrière attentent preneurs. Impressionnant et non hygiénique ! Bizarre. Actuellement la DDE. Locale refait ou du moins essaye (rires) de refaire ou de faire la rte ! Faut le voir pour le croire ! Ainsi vs roulez sur une très belle rte très bien refaite donc gazzz (Antoine : +) et d’un seul coup plus de bitume ! Même pas un panneau RIEN. Et là un grand moment pour votre cœur, votre vie défile ! (rires ) de la pure folie ! Vs vs retrouvez deux jours en arrière sur les pistes !
    Mais là avec des camions élancés à 90. Km/h qui viennent de droite de gauche devant derrière et ns debout sur la moto ns cherchons où il ni a pas d’ornières. Heureusement que cela ne fait que 400 m mais inoubliables. Il faut assurer! A cause de la tempête de sable nos plans sont changés. Ns avions prévu de dormir à SFAX mais ns décidons par sécurité de nous arrêter au premier hôtel sur la rte la nuit tombe très très vite suite à la tempête.. Et croyez nous Cela fut long pour en trouver un ! Nous ns arrêtons dès le premier en vue ! Et là encore magique ! Fini les piscines et autres! Ns sommes dans un routier. Et franchement gros délire. On vs explique.. Ns négocions pour que les motos soient à l abri, le type accepte et devinez où il ns fait stationner les motos ?? Sachant que personne ne trouvera la réponse nous les stationnons..A l intérieur de son bar ! (photos!) unique ! Ensuite le gars ns emmène dans une chambre double car sois disant plus de simple et là on reste sur le cul ! Les draps ne sont pas changes et les toilettes ont une odeur de WC public non vidangé depuis un certain Temps ! (ou d' année ) ! Ns n avons pas le choix ! Aussi ns devons dormir habillé ! C est démentiel. JL plombier dans ses rêves colmate les odeurs qui remontent par le bac à douche par un sac plastique et un bidon dessus. Pour les oreillers JL entoure le sien d un polo tt comme
    moi ! De plus une douce mélodie pour nous endormir se fait entendre : le robinet des wc est casse et l eau coule de ce fait en continue ! On ne vous parle même pas de l isolation phonique et du vent qui souffle sur la porte fenêtre gonflée ! Incroyable mais vrai !
    Ns n avions pas autre choix que d’accepter, Sfax est encore à environ 80 km et la nuit est tombée ns devrions être plus en sécurité dans la chambre.. Quoi que !
    Demain direction Tunis.
    Demain sera une autre journée
    Samedi 8 mai 2010
    Bonjour,
    Quelle nuit ! Il à fait un froid terrible. JL et moi avons dû ns résigner à mettre sur nous les machins qui servent de couverture ... En effet ns devons être en bonne santé pour rentrer jusque Amiens. Il n est pas question de conduire en étant malade. Ns constatons qu’en fait sans le savoir ns avons pris l option all inclusiv en effet dès 05h30 des voix criardent se font entendre dans les chambres voisines ! Bref c est le réveil. Ns n avons jamais était près aussi vite le matin sauf à l armée
    où également ns dormions avec les Rangers tt habillé ! (rire )Dans la nuit je me suis levé pour aller aux toilettes pieds nus .. Le carrelage suinté, mes pieds étaient colles au sol écœurant ! Ce matin nous prenons le machin qui sert de couverture et l étalons dans la
    salle de bain ! Il faut le vivre pour le croire !
    Heureusement que JL avait son PQ avec lui.. Si non deux feuilles pour deux ! Bien évidemment nous prenons cela avec un grand sourire et la bonne humeur ( sauf dans la nuit où je me suis levé et sur le coup cela fait .. Tout drôle.)
    Nous devons vous préciser une chose très importante que nous avons omis de vous signaler hier cet hôtel est un deux étoiles. Nous sortons nos motos du bar et en partant le tôlier nous demande si cela a été... nous lui répondons avec un grand sourire que nous estimons que le prix était élevé par rapport à la prestation. Et il nous répond avec son accent local Français : " OUI OUI C EST CHER"Dans le sens vous vous êtes bien fait B.... !
    Grand sourire on enclenche la première, il est 07h30 la tempête à disparue le soleil brille , la journée commence .Direction Mahres la rte est bonne .Beaucoup de camions descendent vers le Sud .Nous roulons sur une rte principale longée de plantations d’olivier. Quelques fois sur le bord de la rte ns voyons des vendeurs d’huile d'olives. Ces plantations seront présentent pendant environ 300 km! Ns comprenons pourquoi l huile d’olive est omniprésente dans les plats en Tunisie . Ns voyons encore beaucoup d'échoppes de ventes de viande de moutons pour le méchoui où le mouton fraichement égorgé se vide de son sang au grand bonheur des milliers de mouches qui se posent dessus.
    Nous arrivons à Sfax énorme ville industrielle où ns commençons à voir un peu plus de Femmes se promener et où les premiers feux de signalisation apparaissent. Les gendarmes couchés (clin d œil à Muriel) que ns connaissons en France( ralentisseurs) sont ici des rampes de lancement. Attention aux amortisseurs ! Bcp de magasins de ventes de pneus uses . Les gens sont toujours aussi accueillant et souriant . La signalétique est absente ou écrite uniquement en Arabe . Ns mettons de l essence et un jeune routier vient me voir pour discuter de nos motos . Celui ci aimerait pouvoir en posséder une. Les gens sont très intrigués par nos machines.Direction El Jem. Température de tte la journée : 24 degrés sans nuages. El Jem a un amphithéâtre énorme qui sur plante la ville ns décidons y déjeuner. Un chamelier fait monter sur son dromadaire une touriste pour lui faire faire un tour. Celle ci restera à peine 5 mn dessus ne sachant pas se tenir. Ns éclatons de rire à voir la manière dont le chamelier remettait la personne sur la selle en remettant fermement la fesse gauche de la dame sur la selle.. Mains baladeuses !!!
    Direction Mahdia station touristique qui sort de terre impressionnant ! Un port de plaisance vient d être crée mais sans un seul bateau dedans .!
    Dans quelques années cette station sera aussi prisée que Port El Cantaoui , Jerba etc...
    Direction Sousse en passant par Monastir par la côte celle ci est superbe et en plein développement. Très impressionnant. Le soleil brille nous apercevons deux jeunes surfeur ! Direction Tunis par l autoroute. La rocade fait plusieurs km où tt le monde roule comme il veut. Ns sommes bien content d’avoir nos échappements libres afin de ns faire entendre lorsque ns sommes sur le point de doubler. Arrive à un rond point presque de la taille de celui de la place de concorde un policier siffle. JL se retourne et voit à sa droite un vélo avec assis sur le guidon une autre personne toute surprise que le policier l interpelle ! Une fois de plus image surréaliste. Nous prenons l’autoroute. Cela fait du bien de rouler sur une vrai rte. Les km déroulent sans problèmes et décidons de ns arrêter pour ns reposer et de faire notre dernier plein avant Gênes. Et là un gars vient à notre rencontre pour ns demander si tout aller bien et si ns n étions pas trop fatigue depuis ce matin ? Je me dis que j avais déjà vu ce visage mais où ? Et la Bingo je me le rappelle c est le chauffeur routier de ce matin ! Il est 16h30. Le routier me demande où ns allons
    ainsi. Je lui réponds « Tunis. » Il me dit qu’il y va aussi , je lui montre notre adresse de destination. Et là le gars nous dit tout simplement : "OK je vais faire un détour pour vous y emmener car complique a trouver ! "nous étions gêné de sa proposition mais Il à tellement insiste que l on se donne rdvs au péage à plus de 100 km . De là ns le suivons pdtnt environ 40km et ns dépose devant une mosquée où il avait pris soin à sa demande de contacter la maman de Selim afin qu’elle vienne ns récupérer a à peine 3mn de chez elle ! Qu’elle gentillesse ! Demain est notre dernière journée en Tunisie. Nous partons pour 16 h et arriverons à Gênes le lendemain pour aller dormir chez des Amis de JL à Lauzanne. Mardi retour prévu à Amiens vers 17h30.
    Voilà un magnifique livre se termine ce soir. JL et moi tenons à vs remercier pour vos messages d’encouragement que ns avons reçu tt au long de ce raid. Merci à Selim pour ses conseils et à sa maman pour cet accueil si chaud, et bien évidemment MERCI à nos épouses et nos enfants qui ns ont soutenu dans la préparation et la réalisation de ce rêve qui est devenu réalité.
    Demain sera un autre jour
    FIN.
    Thierry . S/ Jean Luc . B



    Message poste pour un ami

    rafael

    Localisation : 74930 scientrier
    Année de la moto : rd07a 2002-tondeuse honda 98
    Messages : 616
    Date d'inscription : 01/05/2010
    Age : 51

    Re: periple en Tunisie

    Message par rafael le 1/6/2010, 18:21

    long mais super!!!!!!!! cheers cheers

    rafael

    Localisation : 74930 scientrier
    Année de la moto : rd07a 2002-tondeuse honda 98
    Messages : 616
    Date d'inscription : 01/05/2010
    Age : 51

    tunisie

    Message par rafael le 2/6/2010, 21:18

    j'ai relu qq passages, bien ,pourais tu mettre des photos?merci a+

    TWIN06

    Localisation : NICE
    Année de la moto : 1993
    Messages : 18
    Date d'inscription : 15/10/2013
    Age : 43

    Re: periple en Tunisie

    Message par TWIN06 le 15/10/2013, 23:12

    Top.......c est ça que j'ai en tête mais j'en suis encore à préparer ma moto.

    Steph
    Admin
    Admin

    Localisation : Bordeaux , St Emilion
    Année de la moto : @T 1997
    Messages : 4237
    Date d'inscription : 10/10/2009
    Age : 48

    Re: periple en Tunisie

    Message par Steph le 16/10/2013, 07:36

    Je pense que c'était le parcours de motomag

    rafael

    Localisation : 74930 scientrier
    Année de la moto : rd07a 2002-tondeuse honda 98
    Messages : 616
    Date d'inscription : 01/05/2010
    Age : 51

    Re: periple en Tunisie

    Message par rafael le 16/10/2013, 11:18

    relu le cr:cheers:  manque qq photos!! régis!

    Contenu sponsorisé

    Re: periple en Tunisie

    Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 03:51


      La date/heure actuelle est 6/12/2016, 03:51